Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Presse - Page 2

  • La résistance selon Mélenchon

    Pour-sa-campagne-presidentielle-Jean-Luc-Melenchon-recherche-des-pilleurs-de-banque.jpg

     

    À l'heure où nos contemporains décérébrés, en proie au vieil instinct de génuflexion qui perdure en dépit des révolutions populaires, sont tombés dans l'idolâtrie des "stars" du show-business et des médias, Mélenchon en appelle à l'intelligence de l'individu. 

     

    Une résistance nietzschéenne à saluer.

     

    "Arrêtez ça, je ne veux pas que mon nom soit un slogan. Guérissez-vous de cette manie. Vous n'êtes pas des dévots, vous portez un programme, l'Avenir en commun. Je fais ma part du travail, faites le vôtre !".
    Jean-Luc Mélenchon

     

    http://www.huffingtonpost.fr/2017/04/09/porte-par-un-enthousiasme-nouveau-melenchon-gronde-ses-soutie_a_22032473/

     

    P. S. : ce billet n'a pas valeur de ralliement à Mélenchon, dont le programme (y compris pour les animaux, très insuffisant : cf. corrida par exemple) ne me convient aucunement. Fidèle à moi-même, je voterai blanc ainsi que je l'ai toujours fait depuis ma majorité. Mais cette révolte contre ce que j'appelle l'autovassalité des foules, ce défi lancé à l'individu, me plaisaient trop pour que je les passe ici sous silence.

  • TÉLÉTHON : l'envers du décor... (communiqué de l'association COPRA du 2/12/2016)

    Afficher l'image d'origine

    TÉLÉTHON : l'envers du décor...

     

    La 30e édition du Téléthon a lieu les 2 et 3 décembre. Bien que l'AFM-Téléthon mentionne le recours à des méthodes alternatives (in vitro, in silico) et l'application du protocole dit des « 3R » sur son site officiel, cette association :


    - n'a de cesse de vouloir justifier l'utilisation des animaux et ce, en se retranchant derrière la nécessité légale de réaliser des tests sur eux lorsque d'autres méthodes ne parviennent pas à établir l'innocuité et la non-toxicité d'une thérapie avant tout traitement chez l'humain ;

    - s'appuie sur la déclaration de la Commission européenne de juin 2015 qui avait rejeté l'ensemble des 10 propositions de l'ICE Stop Vivisection au mépris de ses organisateurs et de ses 1,15 million de soutiens d'une part et au grand dam des cobayes d'autre part ;

    - cherche à rassurer les donateurs en parlant de forte responsabilité éthique et en prétendant que les chercheurs financés opèrent dans un cadre qui met en place un niveau de surveillance très élevé.

    Pour pouvoir apprécier ladite responsabilité et les bornes inférieures dudit niveau, nous relayons la campagne de PeTA qui a reçu une vidéo de l'association Animal Testing qui révèle qu'à l'abri des regards, à l'École national vétérinaire d'Alfort, des chiens sont élevés afin qu'ils développent une maladie des muscles paralysante. Ils passent leur vie à lutter pour marcher, déglutir et même respirer.

     

    « La souffrance est réelle » : ces expériences sur les chiens sont financées par le Téléthon.

    Attention : certaines images sont très dures : https://youtu.be/Wr7OFqh6zsU [vidéo de l'association PETA].

     

    Soyons nombreux à nous informer, à lire et à signer la pétition de PeTA France pour inciter l'AFM-Téléthon à cesser de contribuer au supplice de ces malheureux chiens et à davantage miser sur le développement des méthodes substitutives comme le souhaite le Comité scientifique Pro Anima - entre autres.

     

    Mots-clés et termes de recherche autour du thème du Téléthon :
    AFM, AFM-Téléthon, Association française contre les myopathies, maladie de Duchenne, maladie de Charcot, SLA, sclérose latérale amyotrophique, maladies neurodégénératives, téléthon face cachée, expérimentation animale, souffrance animale, vivisection, thérapie génique, méthode substitutives

     

    Permalien de ce communiqué :
    http://copranimal.free.fr/telethon-l-envers-du-decor.html

     

    2 PÉTITIONS :

     

    1) http://action.petafrance.com/ea-action/action?ea.client.id=45&ea.campaign.id=59555&utm_campaign=Telethon&utm_source=Facebook&utm_medium=mojosa

     

    2) http://www.mesopinions.com/petition/animaux/telethon-horreur/26613

     

  • Genève, 5 novembre 2016 : conférence sur le véganisme abolitionniste

    14449803_1118042004957140_1040814693133821314_n.png

    Genève - Conférence de Méryl Pinque, samedi 5 novembre 2016.

    "Le véganisme abolitionniste, une éthique de la non-violence"

     

    Alors que les êtres humains n’ont pas besoin de produits d’origine animale pour vivre, plus de 70 milliards d’animaux terrestres sont exploités et massacrés chaque année dans les abattoirs de la planète. Les animaux marins tués se comptent pour leur part en trillions. Ces chiffres astronomiques sont encore amenés à grandir avec l’explosion démographique.

     

    Notre mode de vie, spécialement alimentaire, en dit long sur les fondements de la civilisation qui est la nôtre.  Si nous voulons sortir de la violence, alors il nous faut commencer par l’éliminer de notre vie personnelle.

     

    Rien ne justifie que nous réduisions en esclavage, que nous torturions et assassinions des milliards d’êtres vivants conscients et sensibles — et par là même doués de droits fondamentaux que nous leur nions arbitrairement — pour satisfaire nos propres fins (faims) égoïstes. À l’instar du sexisme et du racisme, le spécisme est un mal moral qu’il est urgent d’identifier afin de mieux l’endiguer.

     

    Le véganisme abolitionniste, parce qu’il refuse l’utilisation de tout produit d’origine animale et vise à la cessation, ici et maintenant, de l’exploitation des nonhumains par les humains, est le seul mode de vie garantissant à tous les êtres vivants sentients leurs droits fondamentaux, ouvrant ainsi l’espoir d’une société pacifiée.

     

    La question étant : puisque nous pouvons le faire, pourquoi ne pas le faire ?

     

    Méryl Pinque est écrivaine et critique littéraire. Elle a dirigé un manifeste végan abolitionniste : Bêtes humaines ? Pour une révolution végane, paru en 2015 aux éditions Autrement (textes de : Gary L. Francione, Valéry Giroux, Patrick Llored, Méryl Pinque et Gary Steiner).

     

    Événement à prix libre.

    Heure : 19 h 30

    Lieu : Genève, Maison De Quartier Des Eaux-Vives.

    Facebook : https://www.facebook.com/events/1569706250005157/

  • Les deux seuls remèdes à la disparition des animaux sauvages sur terre

    Afficher l'image d'origine
     
    IL N'Y A QUE DEUX REMÈDES À LA DISPARITION DES ANIMAUX SAUVAGES :
     
    1) Le véganisme ;
    2) La décision de ne pas faire d'enfants.
     
    Mais qui le dit ?
    Personne.
     
    Quel gouvernement le prescrit ?
    Aucun.
     
    L'issue fatale est donc inéluctable.
     
    La planète Terre ne sera bientôt plus qu'un dépotoir bétonné décimé par un cancer ravageur ayant pour nom : humanité.
     

  • Nobel de littérature 2016 : ferraille à vendre !

    PN.jpg

    Les écrivains (les vrais), déjà victimes de la désaffection générale due à l'ignorance des générations actuelles qui ne savent plus lire ou qui s'ennuient en lisant, se voient en plus piquer les prix qui leur reviennent de droit par des chanteurs. Demain par des acteurs ?

     

    Joyce Carol Oates et Philip Roth, pour ne citer qu'eux, méritaient ce Nobel.

     

    Qu'un Dylan (dont le talent est incontestable, mais ce n'est pas de talent qu'on parle) rafle la mise à leur place est consternant et en dit long sur notre époque et le relativisme aberrant de ses valeurs.

     

    Nous aurons donc tout soldé, y compris (surtout ?) la littérature.

     

    Comme disait Burgess, "ferraille à vendre" !

  • Tous végans ! (?)

    photo.jpg

    Faut-il s'en réjouir ou, au contraire, s'en effrayer ? À moins qu'il ne faille, en ce domaine comme en tant d'autres, en rire...

     

    Depuis quelque temps, une véritable épidémie de véganisme s'est abattue sur nos "people" : plus un qui ne soit épargné par ce virus aussi subit qu'indomptable. Partout s'affichent des "stars" grandiloquentes qui signent des tribunes dans les plus grands journaux et nous racontent par le menu combien le véganisme est l'avenir du monde et à quel point elles sont éclairées et ont tout compris avant tout le monde.

     

    L'époque n'est pourtant pas si lointaine où, loin des projecteurs et des effets de mode, les végans (les vrais) essuyaient les railleries des médias et autres personnalités du petit et du grand écran...

     

    Plus inquiétant encore : ces végans auto-déclarés le sont-ils vraiment ? Ne sont-ils pas plutôt des flexitariens, voire des omnivores bon teint surfant sur la nouvelle mode du véganisme comme d'autres sur celle des selfies (en écho au titre de cet article de Télé 7 Jours que m'a transmis un ami : "Selfies, véganisme : faut-il céder aux dernières modes ?") ?...

     

    Rien de nouveau sous le soleil décidément : les modes se succèdent mais l'humanité demeure (et les animaux passent à la trappe).

  • Show-business : de l'aliénation et de l'hystérie populaires

    mohrt.PNG

    mohrt 2.PNG

    mohrt 3.PNG

    Source : Henri Blondet, Arts. La culture de la provocation 1952-1966, Paris, Tallandier, 2009.

     
    Parcourir la presse people équivaut, pour les âmes intelligentes, à plonger sans retour dans les tréfonds de la bêtise humaine. Il n'y a rien de pire (rien de pire) que de voir ses semblables s'agenouiller devant d'autres humains divinisés.
     
    L'humanité a eu les dieux, puis les rois. Et elle se prosterne désormais devant les "stars", qui se produisent en série aussi bien génétique qu'industrielle.
     
    Bref, cet amour de l'abaissement volontaire, cette renonciation à soi, cet instinct de génuflexion si profondément ancré, aussi bien chez les "fans" imbéciles que chez les scribouillards de Gala, Voici & co, montre à quel point l'espèce humaine est intrinsèquement servile et incapable de liberté, n'existant qu'à travers des chefs, qu'ils s'appellent Hitler, Mao, Dieu ou Depp.
     
    Ce qui était valable hier pour Bécaud (voir supra l'analyse lucide qu'en fit l'écrivain Michel Mohrt) l'est encore plus aujourd'hui où l'humanité tout entière est prise en otage par le monde du spectacle - une servitude hélas volontaire dans une déshonorante et désespérante majorité de cas.
  • Burka, burkini, tchador, etc. : NON, l'esclavage des femmes n'est pas un droit des femmes

    poing_feministe_0.jpg

    Qui écoute/lit les femmes telles que Chahdortt Djavann, Taslima Nasreen, Ayaan Hirsi Ali et tant d'autres ? Des résistantes qui se sont battues et continuent de se battre contre l'islam(isme) dont elles ont été victimes dans leur chair.

     

    Pas grand-monde hélas.

     

    Nos sociétés ne sont pas assez féministes et sont donc coupables de l'emprise islamique/-iste dont elles sont victimes.

     

    NON, le voile n'est pas qu'un bout de tissu !
    NON, l'esclavage des femmes n'est pas un droit des femmes !
    NON, le corps des femmes n'a pas à être couvert, ni d'ailleurs dénudé !

     

    Bigoterie/pornographie = les deux faces d'une même médaille misogyne et sexiste.

     

    Ayaan Hirsi Ali : https://www.youtube.com/watch?v=wJkFQohIKNI

    Chahdortt Djavann : https://www.youtube.com/watch?v=aTrp60zd2EQ

    Taslima Nasreen : https://www.youtube.com/watch?v=fvC8kscL_6w

  • Chahdortt Djavann :"Le système islamique contrôle tout, même la vie intime et sexuelle !"


    Chahdortt Djavann :"le système islamique... par Europe1fr

    L'essayiste et romancière iranienne Chahdortt Djavann, sort un nouveau livre, Les Putes voilées n’iront jamais au paradis, dans lequel elle explique comment "le système islamique contrôle tout".

     

    Le voile est "insupportable". De grandes marques se sont lancées dans la mode islamiste, ce qui n’a pas manqué de provoquer un vif débat et de remettre le voile au centre des discussions. Un voile tout simplement "insupportable" pour Chahdortt Djavann, romancière et essayiste iranienne invitée de Caroline Roux mercredi matin. "Lorsqu’on voile une gamine, on lui inculque d’emblée que si une parcelle de sa peau et de ses cheveux dépassent de ce tissu, toute tentative de viol relève de sa responsabilité. Et nous le savons que cela se passe dans certains pays", a souhaité rappelé celle qui a fui l'Iran pour trouver refuge en France. 

     

    "Le voile ce n'est pas seulement un bout de tissu". Alors quand cette semaine, Manuel Valls a dit que le voile était un asservissement de la femme et la revendication d’un signe politique, Chahdortt Djavann ne peut que s'en réjouir. "Le voile ce n’est pas seulement un bout de tissu, c’est le drapeau de l’Oumma (la communauté musulmane, ndlr)", a-t-elle estimé. "Et si un jour, on autorise le voile dans les universités, ce sera le préalable à la création d’un parti musulman". Chahdortt Djavann avait 13 ans en Iran quand elle s’est battue pour ne pas porter le voile. Elle a été emprisonnée pour cela. Alors quand elle croise aujourd'hui des femmes qui portent le voile et qui affirment que c’est leur choix, cela lui est "insoutenable". 

     

    Le livre de Chahdortt Djavann, Les putes voilées n’iront jamais au paradis, raconte l’assassinat de prostituées en Iran. Un livre qui "est un mélange de réalité et de fiction. C’est l’histoire de deux gamines magnifiquement belles qui vont être séparées à l’âge de 12 ans pour devenir prostituées mais ça, elles ne le savent pas. Je mets le lecteur face à des prostituées qui vont parler de façon scandaleuse et politiquement incorrect", raconte-t-elle.

     

    "Je voudrais que ce livre fasse bander le cerveau de tous". Et dans son livre, les hommes apparaissent comme des être frustrés. Une frustration que Chahdortt Djavann explique aisément. "Je voudrais que ce livre fasse bander le cerveau de tous, femmes et hommes", a-t-elle lancé. Dans ce livre, je décris le désir des femmes. C’est très cru. C’est un livre politique et très érotique où les femmes racontent le sexe tarifé. Cela parle du désir des frustrés sexuels que sont les islamistes. L’idéologie islamique est basée sur un despotisme érotisé. Car le désir c’est quoi ? C’est faire du corps de l’autre son sanctuaire. Or les islamistes haïssent leur féminité".

     

    "Le système islamique contrôle tout !". Avec son livre, Chahdortt Djavann dénonce également l'obligation de porter le voile en Arabie Saoudite et en Iran. Une situation qui la met dans une colère folle. "En Arabie Saoudite et en Iran, ils voilent toutes les femmes mais putain, les femmes sont la moitié de la population ! En voilant la moitié de la population, ils transforment les femmes en objet tabou et en objet interdit. Et en faisant cela, ils contrôlent la libido de tous les hommes. Ainsi le système islamique contrôle tout, même les vies intimes et la vie sexuelle", s'est-elle emporté. Alors pour elle, la récente ouverture de l'Iran sur l'Occident n'est vraiment pas un bon signal. "Ouvrez les yeux ! Daech a servi à qui ? A l’Iran ! En 2004 déjà je l’écrivais, si l’Iran revient sur la scène internationale, dans dix ans, l’Europe sera islamisé !", a-t-elle prévenu. 

     

    http://www.europe1.fr/international/chahdortt-djavann-le-systeme-islamique-controle-tout-meme-la-vie-intime-et-sexuelle-2712772

  • Comté de Nottinghamshire (Angleterre) : la misogynie devient un "crime de haine"

     

    Bravo au comté de Nottinghamshire, qui reconnaît la misogynie comme "crime de haine" punissable par la loi.

     

    Souhaitons que cette louable et vitale initiative fasse boule de neige en Europe.

     

    Extrait :

    "Si une femme est victime de harcèlement sexuel dans la rue, elle peut maintenant le signaler à la police comme crime de haine, au moins dans le comté de Nottinghamshire (centre de l'Angleterre).

    La police enquête sur les rapports de harcèlement de rue, d'avances sexuelles non désirées, de violence verbale, de sifflements et de prise de photos sans le consentement des femmes.

    Le comté a décidé de définir la misogynie comme crime de haine après les encouragements du Centre de Nottingham pour les Femmes.

     

    Sont considérés comme crimes de haine tous les « événements contre les femmes motivés par l'attitude d'un homme envers une femme simplement parce qu'elle est une femme."

    Lire la suite : http://www.care2.com/causes/misogyny-is-now-a-hate-crime-in-this-english-county.html#ixzz4EgqV4Enp